La République en Marche : soutien en vidéo de Pierre Person

Texte de l’intervention de Pierre Person

Bonsoir à tous, si je ne suis pas ce soir avec vous c’est parce que je suis ici à Poitiers en train d’inaugurer le local de campagne de notre candidat Anthony Brottier, et donc sur la ville de Poitiers.
Mais à travers cette vidéo je voulais adresser mon soutien à Sandrine.

Sandrine, c’est une élue locale qui se bat déjà depuis longtemps dans l’opposition pour faire vivre les valeurs de la République en marche. Et je sais que toi Sandrine, ton équipe, vous allez continuer à porter un projet progressiste sur la Ville de Saint-Raphaël.

Si je vous dis ça, c’est notamment que ce n’est pas anecdotique sur votre territoire.
Aujourd’hui, dans toute la région, vous le voyez notamment parce que parfois, le Front National, c’est concret, c’est une réalité au pouvoir, dans certaines villes et on sait ce que c’est : fermeture de certaines associations et l’arrêt des subventions, la propagande électorale, des mairies qui tombent parfois sous tutelle parce qu’elles sont mal gérées. C’est de la propagande, du prosélytisme, il faut absolument aujourd’hui faire rempart à cette vision de à la fois de la société et ce cette vision de la ville.

Et donc, aujourd’hui, si je m’adresse à travers vous, c’est que vous représentez encore plus que n’importe quelle équipe de campagne parce qu’il y a une responsabilité particulière qui vous incombe.
Vous et vos partenaires représentez l’axe progressiste qui va devoir, pendant les cinq mois qui nous restent, porter un autre projet. Parce que la politique, bien entendu c’est l’ouverture. La politique, c’est le compromis, notamment au niveau local parce qu’il faudra ouvrir à des gens de droite, à des gens de gauche qui aujourd’hui partagent le même socle de valeurs.

Mais la politique, si c’est le compromis, c’est jamais la compromission et donc face à l’équipe sortante qui parfois dérive dans les choix, notamment de ses alliances, il faudra toujours que nous répondions non et que nous fassions rempart à cette facilité que pourrait représenter la capacité que nous aurions à frayer un chemin avec le Front National.

Donc Jamais, jamais les amis ! Il faudra toujours que nous fassions bloc.
Alors un grand merci à toi Sandrine, un grand merci à ton équipe parce qu’on a encore 5 mois et on doit porter cette campagne tous ensemble. Merci à vous.

Laisser un commentaire